Lutte contre le blanchiment d’argent et le financement des activités liées au terrorisme

  • Maurice répond aux exigences de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique) et de l’Union Européenne en donnant plus de transparence et de substance à sa juridiction.
  • Le pays s’est aligné sur les provisions du BEPS (Base Erosion and Profit Shifting), un pas nécessaire dans la mesure où le pays ne tolère plus les compagnies qui font du treaty shopping .
  • En mai 2019, le gouvernement a présenté et voté deux lois très importantes dont l’Anti-Money Laundering and Combating the Financing of Terrorism and Proliferation (Miscellaneous Provisions) Act et la United Nations (Financial Prohibitions, Arms Embargo and Travel Ban) Sanctions Act.
  • En août 2019, le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance a présenté le rapport national sur les mesures prises pour réduire les risques de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.