Le Premier ministre «Un Budget qui prépare l’avenir du pays»

  • Le Premier ministre, M. Pravind Jugnauth, est intervenu dans le cadre des débats budgétaires, ce mardi 16 juin 2020 à l’Assemblée nationale.
  • Le gouvernement a déboursé plus de Rs 25 milliards au cours de ces derniers mois pour éviter une crise sanitaire et maintenir l’économie et l’emploi à flot.
  • La crise sanitaire provoquée par la COVID-19 est sous contrôle grâce à une gestion efficace.
  • La priorité du moment est de relancer l’économie suite à la plus grave crise économique que le pays n’ait jamais connue.
  • Le Budget 2020-2021 jette les bases d’un développement à long terme.
  • Nous sommes toujours dans une conjoncture très contrariée. Il faudra encore beaucoup d’efforts pour remettre l’économie sur une trajectoire de croissance.
  • Encourager la création d’emplois à un rythme élevé dans les prochaines années, de même que les industries à retrouver la vitalité dans l’optique d’une économie à haut revenu, inclusive et durable.
  • La Banque de Maurice vient en aide à l’économie nationale, à l’image des banques centrales à travers le monde pour sauver leurs économies nationales respectives.
  • Les réserves internationales du pays restent à un niveau confortable. Sous le Ptr, les réserves représentaient uniquement 4,9 mois de couverture d’importations contre 12,8 mois sous le gouvernement actuel.
  • Le gouvernement déploie des moyens sans précédents pour protéger les groupes vulnérables.
  • L’humain est au cœur de nos stratégies de développement.
  • Afin de renforcer les soins de santé, un National Centre for Disease Control and Prevention sera mis sur pied pour combattre les maladies infectieuses.
  • Développement d’une industrie pharmaceutique et la télémédecine.
  • L’accent est mis sur l’autosuffisance alimentaire avec l’intensification de la production et la transformation de produits agricoles et des produits de la mer.
  • Accès à la terre et aux facilités de transformation agroalimentaire.
  • Appui à la production locale et rehausser l’industrie manufacturière à un niveau de compétitivité internationale.
  • Stimuler la croissance au moyen des travaux publics et de la construction.
  • Rs 40 milliards sont prévues pour financer le développement de l’infrastructure.
  • Un Data Technology Park à Côte d’Or pour accélérer l’économie numérique et créer de nouvelles sources de croissance et d’emplois.
  • Les PME au cœur de la stratégie de relance. La DBM consacre une enveloppe de Rs 20 milliards pour financer les entrepreneurs.
  • Elle accordera un financement à des taux d’intérêt bonifié de 0,5% par an aux PME.
  • 12 000 nouvelles unités de logement social pour les groupes vulnérables et la classe moyenne sont prévues. 50 000 personnes seront les bénéficiaires d’un logement décent.
  • Il n’y a pratiquement plus de famille qui se trouve dans une situation d’extrême pauvreté.
  • Rs 3,5 milliards pour protéger l’environnement et appui à l’industrie circulaire. La transformation des déchets en ressources réexploitables.
  • Air Mauritius ne s’est jamais remis du scandale du hedging sous le règne du Ptr-PMSD.
  • Plusieurs solutions mises en œuvre au cours de ces dernières années pour stabiliser le transporteur national.
  • Un nouveau conseil d’administration du CEB constitué. Il n’y aura aucun cover-up par rapport aux allégations de maldonne au sujet du redéveloppement de la centrale de St Louis.