La diplomatie au service du développement

  • Le ministère des Affaires étrangères s’est engagé dans un vaste chantier de transformation en vue de mettre en place la nouvelle architecture de croissance visant à libérer l’économie du middle-income trap.
  • Cette architecture repose sur trois principaux piliers, à savoir l’économie océanique, le Maritime Hub et l’ouverture sur l’Afrique.
  • Cette nouvelle diplomatie économique conçoit le pays comme un État-océan et envisage son développement comme tel.
  • Le chantier de transformation du ministère comprend également un composant essentiel, celui de la technologie numérique.
  • Les nouvelles technologies viendront changer la manière dont le ministère communique et s’engage avec les parties prenantes, comme les missions diplomatiques à l’étranger et les consulats.
  • L’Estonie, leader mondial des technologies numériques, apporte son savoir-faire à la mise en place d’une plateforme numérique au sein du ministère.