Communiqué 

  1. Nous avons pris connaissance d’une information erronée véhiculée dans les médias au sujet de la compensation salariale de Rs 300.
  1. Contrairement aux informations publiées dans les articles de presse en question, nous tenons à préciser que le Président de la République, le Vice-Président de la République, le Président de l’Assemblée nationale, le Président Adjoint de l’Assemblée nationale, les ministres et les députés de l’Assemblée Nationale ne sont pas éligibles à la compensation salariale de Rs 300 dans la mesure où leurs rémunérations mensuelles dépassent Rs 50, 000.
  1. Nous avons également pris connaissance de la publication dans la presse d’une circulaire en date du 19 décembre émanant du ministère des Finances à l’intention des ‘Supervising Officers-in-Charge of Ministries/Departments’ au sujet de la compensation salariale 2020.
  1. Il est à préciser que cette circulaire n’est pas un communiqué de presse mais un document technique destiné à usage interne et définissant, selon le protocole établi, tous ceux pouvant être considérés comment occupant des fonctions publiques.
  1. Le paragraphe un de la circulaire indique clairement que seuls les salariés du secteur public touchant jusqu’à Rs 50,000 par mois sont éligibles à la compensation de Rs 300.
  1. Le paragraphe 5 de la circulaire – non tenu en considération dans les articles de presse et les déclarations de presse – est comme suit: “You are kindly requested to (i) ensure that the additional remuneration/compensation is paid to all eligible incumbents as from 01 January 2020…”

Ministry of Finance, Economic Planning and Development

21st of December 2019

 

Annex

I. Full-time workers

Monthly basic wage or salaryAdditional remuneration per month
Up to 50,000 rupees300 rupees
Above 50,000 rupeesNIL

II. Part-time workers

Monthly basic wage or salaryAdditional remuneration per month
Up to 10,000 rupees3 per cent rounded up to the next rupee
Above 10,000 rupees up to 50,000 rupees300 rupees
Above 50,000 rupeesNIL